Thursday - April 17, 2003

Humanitarian Aid for our last day in Niger

Feed us, shower us, and save us from 3 days in Nigeria. Thank you Ralf.
Aide Humanitaire pour notre dernier jour au Niger - Nourris-nous, lave-nous et sauve-nous de 3 jours au Nigéria. Merci Ralf.

Diffa, Niger

We met Ralf in Zinder. He's a guy in his thirties who works for a humanitarian organization, DED, based in Germany. He took a 2 year commitment in a tiny town called Diffa, near the border of Nigeria. He offered to put us up for the night which we accepted happily. He speaks Eng, French and German. He even cooked dinner for us and I got to hear some favorite bands for the first time in months, like the Pixies. One of the coolest things I learned from him was about the Wadaabe Tribe. The males are taught at a very early age to be narcissistic. They are given mirrors and told to admire their image and when they get older they compete in beauty contests. Beauty is shown by baring as much of the white in your eyes and teeth as possible. It was hilarious seeing a row of 100 men all bugging their eyes out and showing every tooth possible. They are so pretty though. Long face, thin body, red skin are characteristics most sought.
Ralf has longer hair and pierced ears, and the women of the village dont believe he's a man. "Youre not a man", they say. "Yes i am, what about this?", he says rubbing his 3 day old beard. "Well, women can have some of that, but not men. Men don't have earrings and long hair." "Ok then, what about this?" showing the top of his chest hair.
They call him 'American', or 'MC' (as in MC rapper from America)
He was frustrated with Niger and the seeming inability for the people to think and act long term. Whenever Niger receives financial funding, instead of building an irrigation system, they always build another mosque. There are already other mosques in the town, but 'God would rather you build another mosque'. It helps keep the people poor and without sufficient foods and watering systems. When people are taught about deforestation, they don't understand what you mean because "God put the trees there and it's God's will that we use them". He was frustrated about all the God stuff. One day a sand storm came in and he asked the guy next to him,"Did your god bring that or did mine?"
He said women's deaths are never announced, nor are women allowed to be present when men are discussing community matters. He spoke of how fatalistic it all is. That it's difficult to get people to do anything because they are 100% convinced if they just build more mosques, then their next lifetime will be in Paradise. This mode of thinking is changing in the cities, I believe.
I wondered why Ralf took the job. He's handsome, smart, and able-bodied so statistically he is supposed to be looking for a wife, building his financial future and thinking about kids (joke). Instead his idea of joy was to be in the middle of the desert having conversations with the Touregs and enjoying life at a beautiful, slow pace. It was a pleasure hanging out with him. Pierre and I took a shower and were clean once again.


Nous avons rencontré Ralf à Zinder. C'est un type d'une trentaine d'années qui travaille pour une organisation humanitaire, le DED, basé en Allemagne. Il a signé pour 2 ans dans une toute petite ville du nom de Diffa, proche de la frontière avec le Nigéria. Il nous offre de nous héberger pour la nuit, ce que nous acceptons avec joie. Il parle anglais, français et allemand. Il nous cuisine même un dîner et j'ai l'occasion d'entendre certains de mes groupes préférés pour la première fois depuis des mois, comme les Pixies. Un des trucs les plus cools que j'apprend de lui, c'est à propos de la tribu des Wadaabe. Les males sont éduqués à un très jeune age à être narcissiques. On leur donne des mirroirs, on leur enseigne à admirer leur image et quand ils deviennent plus agés, ils participent à des concours de beauté. La beauté est jugée en montrant le plus possible le blanc des yeux et des dents. C'est hilarant de voir une rangée d'une centaine d'hommes tous roulant des yeux et montrant toutes leurs dents. Ils sont mignons quand-même. Long visage, corps fins, peau rouge sont les caractèristiques les plus recherchées.
Ralf a les chheveux longs et les oreilles percées, et les femmes du village n'arrivaient pas à croire que c'était un homme. "Tu n'es pas un homme". "Oui, je suis un homme, et ça qu'est-ce que c'est?" dit-il en grattant sa barbe de 3 jours. "Oui, il y a des femmes qui en ont mais il n'y a pas d'hommes aux cheveux longs et boucles d'oreilles". "D'accors, et ça qu'en dis-tu?" en montrant son torse nu et poilu. Ils l'appellent l'Américain, ou bien "MC" (comme tous les rappeurs MC aux Etats-Unis).
Il était assez frustré à propos du Niger et de l'apparente incapacité des gens à penser et agir sur le long terme. A chaque fois que le Niger reçoit de l'argent, au lieu de contruire un système d'irrigation, ils construisent toujours une autre mosquée même s'il y a suffisemment d'autres mosquées en ville, parce que Dieu préfèrerait que tu lui construises une mosquée. Ça participe à garder les gens dans la pauvreté et sans suffisemment de nourriture ni de systèmes d'irrigation. Quand on leur parle de déforestation, ils ne comprennent pas ce que vous voulez dire parce que "Dieu a planté les arbres là et c'est Dieu qui veut qu'on les utilise". Il était frustré de toute cette bondieuserie. Un jour alors qu'arrivait une tempête de sable, il demanda au type à côté de lui, "C'est ton Dieu qui envoie ça, ou est-ce que c'est le mien?".
Il nous dit que les décès des femmes ne sont jamais annoncés, pas plus qu'elles ne sont autorisées à être présentes quand les hommes discutent au sujet de la communauté. Il décrit combien tout cela est fataliste. Qu'on ne peut pas faire quoi que ce soit aux gens parce qu'ils sont convaincus à 100% que s'ils construisent plus de mosquées, leur prochaine vie sera au Paradis. Ce mode de pensée est en train de changer dans les villes, je crois.
Je me demandais comment Ralf avait choisi ce boulot. Il est beau, intelligent et bien constitué donc statistiquement, il serait supposé être à la recherche d'une épouse, en train de construire son avenir financier, penser aux enfants. Blague. A la place son idée du bonheur est de se trouver au milieu du désert, avoir des conversations avec les Touaregs et apprécier la vie à un rythme merveilleusement lent. C'était un plaisir de traîner avec lui. Pierre et moi avons pris une douche et nous étions à nouveau tout propres.

To send your private comments by email: click here
Pour envoyer vos commentaires privés par email: cliquez ici