Friday - March 21, 2003

We crossed the Sahara

High heels, bandits and Ray Bans
Nous avons traversé le Sahara - Talons-aiguilles, bandits et Ray Bans

Today was our last day of riding. Hot as a mother #$@!*&) and precarious sand causes us to slip and slide. Car skeletons all over the place as a reminder of our fragility.
Our guide told us that he would feel better once he got us into Niger where we would be taken care of, and oh, we certainly were... We found the Niger military in bad-ass Ray Bans with bad-ass attitude. Not only that, but one tried to get a bribe from Pierre. Of course Pierre made a loud spectacle which embarrassed the officer who quickly got rid of Pierre, and once again we went loosely on our way.
I also had a chance to photo a boy i made friends with.


He was so concerned about the appearance of his white robe. When I showed him his picture in the digital camera window, he reacted like it was the only image he's ever seen of himself.
As for the fisticuffs Pierre had at the military-ho-down, he is never risky with our safety. His actions and words are intelligent and he knows full well his boundaries. I don't feel anything but safe aside his decisions and convictions.

If you ever wondered where everything from the 70s went, it went to Africa. All the cars, appliances, machines are circa 1970. We met 4 guys bringing old Mercedes in illegally to Niger. Another bizzarement was 2 old guys who were in Algeria illegally without visas. "Don't tell anyone" they chuckled. It cracks me up how easily I adapted to the way of life here. We will be in the desert and see a truck going 90 mph and our guide will say,"Those are smugglers..." and it's like, "Oh yea, ok" . Or I will ask the guys who sleep out in the desert about scorpions and they reply,"oh yea, usually they don't come out at night". Bandits here don't hurt their victims. Reported in all the guide books and by our Algerian friends, even bandits care.They may steal your 4x4 in the desert, but they make sure they deposit you by a water source so you wont die. The media in America has caused such slanted views of countries like Libya, Sudan and Algeria from what I experience. Americans are typically insulated and comparatively unaffected by what the rest of the world does, and the result is a lack of criticality and the questioning of it's news sources. I find even the most uneducated people in Africa extremely knowledgeable on world politics. Especially at this time I am thankful for this given my citizenship. Everyone reassures me, "We are upset with your government but we know the people are good people."
I haven't looked in a mirror in 3 days, and forgot what luxury feels like. I find happiness in skinned fruits (hygiene), modern toilets, and anything that drops my body temperature below 95. I did though look up in the sky while in the Sahara heat and see an airplane. I immediately thought of all the people in there with air conditioning and I wanted to be in 1st class with high heels on, laping a dry martini. Other odd cravings have been bloody, rare steaks, McDonald's strawberry milkshakes and Dairy Queen items like "Hot fudge Brownie Delight". These are strange desires for me. I leave comfort, and dream about high heels and fast food ice cream items.
I am so happy that Pierre and I made it across the Sahara on our moto-bikes.
Niger is the 7th country I have ever been in.

ps. Read Pierre's latest journal if you haven't. Especially 'Snow in the Sahara' which is funny as hell.

pss . Our digital photography from Algeria is in the "Pictures" link located on the front page . please go look.


Aujourd'hui était notre dernier jour de route. Une putain de chaleur et du sable mou. Des carcasses de voitures partout comme rappel de notre fragilité. Notre guide nous a dit qu'il se sentirait mieux une fois qu'il nous aurait fait passer au Niger où nous serions bien traités, et humm, nous l'avons certainement été. On a trouvé au Niger des militaires crâneurs portant des Ray Bans de frime. Ce n'est pas tout, il y en un qui a essayé d'extorquer un backshich de la part de Pierre. Bien sûr Pierre a fait un cirque qui a embarrassé l'officier qui a presto viré Pierre, et nous avons à nouveau repris notre petit bonhomme de chemin.

J'ai aussi eu la chance de prendre la photo d'un garçon avec qui j'ai sympathisé


Il était vraiment soucieux de l'appparence de sa robe blanche. Quand je lui ai montré la photo sur l'écran de l'appareil photo numérique, il a réagi comme si c'était la première image de lui-même qu'il ait jamais vu.

A propos des escarmouches que Pierre eu avec les militaires-à-terre... Pierre n'est jamais léger avec notre sécurité. Ses actions et ses paroles sont calculées et il connait très bien ses limites. Je me sens en sureté vis-à-vis de ses décisions et convictions.

Si vous vous êtes jamais demandé où ont fini tous les trucs des années 70, la réponse c'est: en Afrique. Toutes les voitures, machines et électroménager sont des années 770. Nous avons rencontré 4 types qui amenaient illégalement des vieilles Mercédès au Niger. Un autre truc zarbi, c'était 2 vieux mecs qui étaient entrés illégalement en Algérie, sans visa. "Ne le dîtes à personne!", ils rigolaient. Ce qui me fend, c'est la facilité avec laquelle je me suis habituée au mode de vie ici. On peut être dans le désert, voir un pickup passer à 150, notre guide précise "Ce sont des trafiquants..." et il n'y a rien de plus normal. Ou alors je demande aux types qui dorment dehors dans le désert s'il y a des scorpions et ils répondent "ouais, mais d'habitude ils ne sortent pas la nuit". Les bandits ici ne font pas de mal à leur victimes. Selon les guides touristiques et nos amis Algériens, même les bandits ont du coeur. Ils peuvent vous dévaliser de votre 4x4 dans le désert, mais ils prendront soin de vous déposer près d'un point d'eau où vous serez recueillis. Les médias en Amérique ont des vues complètement biaisées de pays comme la Lybie, le Soudan ou l'Algérie par rapport à ce que je vois. Les Américains sont pour la plupart isolés et comparativement insensibles à ce que le reste du monde fait, et le résultat est un manque d'esprit critique et le doute concernant ses sources d'information. Je trouve même les gens les moins éduqués en Afrique très au courant de la politique mondiale. C'est une bénédiction, surtout en ce moment, à cause de ma citoyenneté. Tout le monde me rassure "Nous sommes montés contre votre gouvernement mais on sait que les Américains sont des braves gens".
Je ne me suis pas regardée dans le miroir en 3 jours, et oublié ce que le luxe représente. Je trouve mon bonheur dans les toilettes modernes, les fruits pelés et tout ce qui fait tomber ma température corporelle. Une fois quand-même alors que j'avais le nez au ciel dans la chaleur du Sahara, j'ai vu un avion. J'ai immédiatement pensé à tout ces gens là-haut avec l'air conditionné et je rèvais d'être en 1ère classe avec talons-aiguilles, sirotant un Martini. Entre autres envies bizarres, se trouvent les steaks saignants, les milkshakes à la fraise de MacDonald's, et les produits Dairy Queen comme le ""Hot fudge Brownie Delight". Ce sont d'étranges désirs pour moi. Je quitte le confort et rève de talons hauts et crèmes glacées de fast-food.
Je suis vraiment heureuse que Pierre et moi aient réussi à traverser le Sahara sur nos motos. Le Niger est le 7ème pays où je mets les pieds.

ps: lisez la dernière entrée dans le Journal de Pierre. Surtout "Snow in the Sahara" qui m'a bien fait rire.

To send your private comments by email: click here
Pour envoyer vos commentaires privés par email: cliquez ici