Thursday - October 23, 2003

I have 4 husbands!

and other true stories
J'ai 4 maris! - et autres histoires vraies

One day, I am waiting for Pierre outside a building with our bikes and I strike up a conversation with several fine, strapping male youths, 15-23 yrs. old. Eventually, after beating around the bush, they ask me flat out, "How can I get me a white girlfriend?" We talk about this problem for awhile, and finally I get around to telling them that I don't think they would like it in my country. "Why?" they plea ready to argue any point. I tell "because of our customs", and that "Where I come from, I already have 4 husbands who cook and clean for me and take care of my children to my liking, so I don't need any more husbands right now, thanks". They can't understand this, and ask silly questions like, "Where are they now?". The funny thing is, they don't bother to ask me where or what my country is. Eventually Pierre comes out and we ride off - me never correcting my story in hopes that it starts a long myth of 'the land where women have many husbands'.

Siagara gani ngwaula.
Thats goodbye in Malawi's Yoa language.



Un jour, je suis en train d'attendre Pierre devant un immeuble avec nos motos et je démarre une conversation avec plusieurs jeunes gars sympas et costauds, de 15 à 23 ans. Au bout d'un moment, après avoir battu le terrain, ils me demandent de but en blanc "Comment est-ce que je peux faire pour me trouver une copine blanche?". Nous parlons un peu du problème, et finalement j'en arrive à leur dire que je ne pense pas qu'ils aimeraient vivre dans mon pays. "Pourquoi?" plaident-ils, prêts à discuter chaque point. Je leur dit "à cause de nos tradition", et que "là d'où je viens, j'ai déjà 4 maris qui cuisinent et font le ménage pour moi et prennent soin de mes enfants tout comme je le veux, donc je n'ai pas besoin d'avoir plus de maris en ce moment, merci". Ils n'arrivent pas à comprendre et posent des questions stupides comme "Où sont-ils maintenant?". Le plus drôle c'est qu'il ne se donnent même pas la peine de me demander quel est mon pays, où est-ce qu'il se trouve. A la fin, Pierre ressort et nous nous en allons - moi n'ayant jamais corrigé mon histoire dans l'espoir qu'elle démarre un long mythe de ce "pays où les femmes ont plusieurs maris".

Siagara gani ngwaula.
Ça veut dire au-revoir dans la langue Yoa au Malawi.

To send your private comments by email: click here
Pour envoyer vos commentaires privés par email: cliquez ici