Wednesday - March 12, 2003

Sexism, art, military and ga-faw

In the middle you'll find the cream
Sexisme, art, militaires et grosse bourde - Au milieu, vous trouverez la crème

Art- Lots of art in Algeria. In the streets and hotels there are always amateur paintings. In western countries you will find all genres of art (abstract, cubist, visionary), many mediums, price ranges and frames. In Algeria I have only seen depictions of common life. Camels, the sun, a teapot with glasses. Sometimes a pretty woman with a veil. Always in realistic colors and a genuine attempt at true perspective. No interpretation or make believe. Always matter of fact.


Poverty- Arabs tend to be racist towards the blacks. The blacks from dark Africa (like many Mexicans in the US), have to take the low-paying, crappy jobs that no one else wants. We are in the south east of Algeria where poverty is especially prevalent because the government sends Arabs from the North to occupy all the well-paid jobs (especially petrol jobs). North Algerians, so we are told, hold 90-95% of the petrol jobs in the south east region. The true residents are left jobless and stricken with poverty. Racism, which breeds from ignorant moronics, is everywhere! the Americans think low of Mexicans, Europeans think Arabs are dirty and uneducated, the Arabs are condescending to Black Africans. Its everywhere. Hell hath no fury like an ignorant racist. pardon the redundancy...


Animals- Animals are not pets or to be spent money on.They are not friends and they certainly dont belong in your house. Animals are synonymous to your garden hoe, and so it appears, animals are meat in skin-sacs waiting for you to eat them.
Tonight Pierre and I were listening to the sheep bleat ( a favorite past time of mine) and I saw a man going to feed them, I grabbed Pierre and told him to ask the guy if I could pet one. When Pierre asked, the man didnt understand. "Sure, people can touch the sheep. You have to touch them to catch them so you can eat them". When Pierre explained, No, that I wanted to stroke them, his eyes got big and he started laughing. He thought it funny that I wanted to pet a sheep. I laughed back at him and assured him I was very serious.
When i have tried to pet animals in the past, they react as if they have no idea what I am doing, and it really marked me their reaction to being pet. It was as though the only relationship to touch, was negative.
In the desert though Pierre and i see wild camels and burro. Algeria is huge and it was such novelty to see a place where typically domesticated animals were still in some areas, wild.


Sexism- Where do i begin? The sexism is intolerable to me. But it is easy for me, who comes from privilege, to come into a 3rd world, Muslim culture and react from my own culture's prejudices, beliefs and assumptions. In Morocco I started learning more about the Muslim religion and found a love for the community it inspires, the simple teachings, and the music played throughout the villages everyday for prayer was beautiful. I stopped several times and listened to it. It joins the community and causes reflection on the day. Also, if a Muslim has money, they are expected to employ those of less fortune. It causes the classes to interact and know about one another. Hell, I even find interest in the dress code which makes the body formless. In western culture there is so much pressure on ' image'. Too fat, too short, too flat-chested, too scrawny. Fashion in and then out. Here, it feels like you don't have to spend time to cut through all of the show. Simple dress, simple needs. What you see is stripped of exterior layers. When I went back to the states in October, I remember feeling like people had so much stuff around them, on them, and with them. And in many cases, let their stuff identify them.
So Muslim culture is actually appealing to me in some ways,
The one thing though that drives me crazy, is the sexism. If a Muslim is truly intelligent, they would see through this ridiculous ignorance. It reminds me of the never ending fight African-Americans have in the US against racism, yet there are 1000's of records released every year in the rap genre, a predominately black community, crammed full of sexism, promoting violence towards women . Don't they see the hypocrisy???

I am glad I decided to come though. This of course has waxed and waned due to the aforementioned. Like the night we stayed at Hotel Petrolier.

Pierre should have never shown me the literature lamenated on the walls.

I quote for you, " Lone women without mission order and/or not accompanied by their spouse are not admitted on the premises."

I wouldn't leave the room the rest of the night, slept in my protective sleeping bag and demanded a girl-bathroom that wasn't full of poo.
If you can't have rights, at least you can be a pain in the ass.


Military- I am taken aback at the kindness and helpfullness of most military personel. Riding from town to town we are usually stopped 4 or 5 times at checkpoints where passports are checked and recorded. There are usually 2-6 men, young, with AK47s ranging in age from 'new' to 'hasnt been fired in 30 years'. Twice I have been told,"I have never seen an American in Algeria before". They welcome Pierre and I so genuinely and wish us a good journey. "Welcome to Algeria. Be welcome!" Everyone here is against the war and I think they love knowing we speak out openly against the Bush administration. Even the most uneducated are knowlegable in world politics.



Art- Plein d'art en Algérie. Dans les rues et les hotels, il y a toujours des peintures amateur. Dans les pays occidentaux, vous trouverez toutes sortes d'art (abstrait, cubiste, visionnaire) sous de multiples supports, cadres et gammes de prix. En Algérie, je n'ai vu que des représentations de la vie courante. Les chameaux, le soleil, une théière et les verres. Quelquefois une femme portant le voile. Toujours en couleurs réalistes et avec une recherche sincère de la vraie perspective. Pas d'interprétation ou de suggestion. Toujours les faits.

Pauvreté- Les arabes ont tendance à être racistes envers les noirs. Les noirs d'Afrique noire (comme beaucoup de Mexicains aux US) doivent prendre les boulots de merde et mal payés que personne d'autre ne veut. Nous sommes dans le sud-est de l'Algérie où la pauvreté est particulièrement présente parce que le gouvernement envoie des arabes du nord occuper tous les boulots bien payés (surtout dans le pétrole). Les Algériens du nord, on nous a dit, tiennent 90 à 95% des boulots du pétrole dans le sud-est. Les vrais habitants sont laissés sans boulots et affligés par la pauvreté. Le racisme, qui pullule chez les imbéciles ignorants, est partout! Les Américains dénigrent les Mexicains, les Européens pensent que les Arabes sont sales et maléduqués, les Arabes sont condescendants vis-à-vis des noirs. C'est partout. L'Enfer n'a pas la furie qu'a le raciste ignorant - pardon pour la redondance.

Animaux- Les animaux ne sont ni des animaux de compangnie ni un justification de dépense quelconque. Ce ne sont pas des amis et ils ne sont certainement pas admis dans la maison. Les animaux n'ont pas plus d'importance qu'une bêche - du moins c'est ce qu'il apparait - les animaux sont de la viande en sacs de peau qui attendent que vous les bouffiez.
Ce soir Pierre et moi écoutions les moutons bèler (un de mes passe-temps favoris) et je vois un type aller les nourrir. J'attrape Pierre et lui dit de demander au gars si je peux en toucher un. Quand Pierre lui demande, le type ne comprend pas. "Bien sûr, on peut toucher les moutons; il faut bien les toucher pour les attraper et les manger". Pierre lui explique que, non, je veux les caresser, ses yeux s'agrandissent et il commence à rire. Je rigole en retour et lui assure que je suis sérieuse. J'ai caressé des animaux par le passé mais ils réagissent comme s'ils n'avaient aucune idée de ce que je fais et leur réaction aux caresses m'a vraiment touchée. Il semblait que leur relation au sens de toucher avait toujours été négative.
Dans le désert, Pierre et moi avons vu des ânes et des chameaux sauvages. L'Algérie est immense et c'était vraiment une découverte de voir que des animaux domestiques puissent être, dans certains endroits, encore sauvages.

Sexisme- Où dois-je commencer? Le sexisme m'est insupportable. Mais c'est facile pour moi, fille de privilèges, de venir dans un pays du Tiers-Monde et culture musulmane, et de réagir avec les préjugés, croyances et suppositions de ma propre culture. Au Maroc, j'ai commencé à en apprendre plus sur l'Islam et y ai trouvé l'amour de la communauté qu'il inspire, de simples enseignements, et la musique jouée à travers les villages au moment de la prière y était très belle. Je me suis arrêtée plusieurs fois pour écouter. Elle soude la communauté et inspire la réflection sur la journée passée. Autre chose: si un musulman a de l'argent, il est incité à employer des gens qui en ont moins. Ça force les classes à intéragir et à se connaitre. Hé, je trouve même un intérèt aux règles vestimentaires qui gomment les formes du corps. Dans la culture occidentale, il y a tellement de pression sur "l'image". Trop grosse, trop petite, trop plate, trop maigre. La mode va et vient. Ici, on dirait qu'on n'a pas à perdre de temps pour figurer correctement dans tout ce cirque. Simples robes, simples besoins. Ce que vous voyez est débarassé des couches externes. Quand je suis revenue aux US en octobre, je me souviens avoir ressenti combien de machins les gens on autour d'eux, sur eux, avec eux. Et dans bien des cas, ils laissent ces machins les identifier eux-mêmes.
Donc la culture musulmane en fait m'attire par certains côtés.
Cependant, s'il y a un truc qui me rend cinglée, c'est le sexisme. Si les musulmans étaient vraiment intelligents, ils verraient à travers cette ignorance ridicule. Ça me rappelle la combat sans fin que les Afro-Américains ont aux US contre le racisme, mais il y a des milliers de disques publiés chaque année dans le monde rap - une communauté à majorité noire et au sexisme débordant - promouvant la violence envers les femmes. Est-ce qu'ils ne voient pas l'hypocrisie???

Je suis heureuse d'avoir décidé de venir. Bien sûr, ça oscille un peu à cause du lourd sexisme. Comme la nuit que nous avons passé à l'Hotel Pétrolier

Pierre n'aurait jamais du me montrer la littérature laminée sur les murs:

Je n'ai pas quitté la chambre du reste de la soirée, dormi dans mon sac de couchage protecteur et demandé une toilette pour femme qui n'était pas pleine de caca.
Si vous ne pouvez pas avoir de droits, au moins vous pouvez être une emmerdeuse.

Militaires- J'ai été stupéfaite par la gentillesse et la serviabilité de presque tous les militaires. Chevauchant de ville en ville, nous étions d'habitude arrêtés 4 ou 5 fois par jour aux points de contrôle où les passeports sont inspectés et enregistrés. Il y a entre 2 et 6 hommes portant des Kalachnikovs dont l'âge varie entre état-neuf et pas-tiré-depuis-30-ans. Deux fois, on m'a dit "Je n'ai jamais vu un Américain en Algérie". Ils nous accueuillent Pierre et moi si sincèrement et nous souhaitent un bon voyage. "Bienvenue en Algérie. Soyez les bienvenus!" Tout le monde ici est contre la guerre et je pense qu'ils apprécient que nous parlions si ouvertement contre l'administration Bush. Même les moins éduqués s'y connaissent en politique internationale.

To send your private comments by email: click here
Pour envoyer vos commentaires privés par email: cliquez ici