Tuesday - March 04, 2003

Bad footing in Muslim-land

Someone give me a beard and a hat....
Dérapages en terre musulmane - Donnez-moi une barbe et un chapeau...

Today we rode 412 miles to Djanet. Eight hours on a bike will cripple your ass and knees, but we all prefer to ride long and then spend 2-3 days in a town.
When we got into town after dark, I discovered we were finally in No-menu land. This is were you sit, a plate of food is put in front of you, sometimes you have no idea what it is, but if you are starving you might think twice about asking. Then, at the end of the meal they tell you how much it cost.
Tonight we were served meat soup and I sat and considered it long enough for it to wind up in front of Pierre. I gorged on bread and water and wondered how long it would take for me to turn into a meat-processor.
That night I slept like a princess while Pierre made friends with the bathroom. Yep, god don't want ya eatin' meat. I told Pierre god was punishing him for eating the animals.

The next day we walk through town and Pierre and Lorenz are talking, so I look around and say 'Bonjour' to people who look my way. The guys notice I am getting bad looks and we reach a consensus that many Muslim men already think of western women as loose and too expressive, especially when I am the one initiating the hello. It is likely received as too forward, or kind of a come-on to younger men, and only reinforces their belief. It does not cause them to reconsider their ideas about women.This frustrates me. If I lived here I would be a repudiated wife and live in the mountains as a crazy wolf girl. Also, my French isn't good (an understatement) so I do not order food for us, as it may convey naivety and cause us to be over-charged. Nor do I pay for things because, again, with my looks and accent over-charging may occur. So its a bad idea for me to extend hellos, speak for us, pay for us $, and as a woman I don't know if I have a soul either. Muslims believe if they die of martyrdom and go to Paradise, they will be surrounded by honey and 40 virgins.
There is actually a great deal about the Muslim religion that is beautiful and I am touched by, the sexism though is intolerable. The young girls are so happy and expressive, but many of the women who are married turn old very fast. From what we observe.....
I asked Lorenz if he could think of a situation that would be analogous for a man. Any situation where a man could experience what a woman does in such a society. We could think of none given that there is no major religion (not even Buddhism) or a single country on the planet where women are considered truly equal or 'superior' to men. Nowhere. I am interested, sort of, to see how being in this environment will effect me over months. I begin to feel strong reverse sexism towards men who have the "evil-eye". If it sounds harsh, remember, I had never been to a 3rd world country until last year, have never been in Muslim culture, and am quite sensitive to oppression or the mistreatment of animals and women. I am being hit by the surface of appearances and am reacting strongly. As time goes on, layers will be peeled back and I am curious what I might find.
Aside, every person we have actually met in Algeria has been extremely kind and glad to receive us. It is such organic hospitality.
As for kids, I am always interested to interact with them.
I met these boys racing cars made out of detergent bottles, chicken wire and other found objects.

A common sight given most kids have never received a store bought toy.
Anyway, after we finished our gender discussions, Pierre and i went to the graveyard. A coincidence?
I have been interviewing people about religion and ceremonies surrounding death, and photographing graves in the cemeteries. It is overwhelming the number of infant graves. It offers a different lense to see life through.

An infant grave, a foot




A cemetary with a vanilla cake in the middle



Aujourd'hui, nous avons conduit 650 kilomètres jusqu'à Djanet. Huit heures sur la moto, ça te met le cul et les genoux en compote, mais nous préfèrons faire des longues étapes pour ensuite passer 2-3 jours dans une ville.
En arrivant en ville après la tombée de la nuit, on a découvert que nous étions dans le pays du Sans-Menu. C'est là qu'on s'assoit, une assiette de nourriture est posée devant vous, quelquefois vous ne savez pas ce que c'est mais si vous avez faim, il vaut mieux ne pas demander. Ensuite, à la fin du repas, ils vous disent combien ça coûte.
Ce soir on nous a servi de la soupe à la viande et je l'ai regardée suffisemment longtemps pour qu'elle finisse devant Pierre. Je me suis gavée de pain et d'eau et me suis demandé combien de temps il me faudrait pour devenir une machine à viande.
Cette nuit, j'ai dormi comme une princesse pendant que Pierre sympathisait avec les toilettes. Ouais, dieu ne veut pas que tu bouffes de viande. J'ai dit à Pierre que dieu le punissait pour manger les animaux.

Le jour suivant, on se balade en ville. Pierre et Lorenz bavardent, alors je regarde partout et dit "Bonjour!" aux gens qui me regardent. Les mecs s'aperçoivent que je me fait regarder de travers et nous arrivons à la conclusion que beaucoup d'hommes musulmans trouvent déjà les femmes occidentales frivoles et trop expressives, surtout si c'est moi qui initie le "bonjour". C'est probablement reçu comme trop direct, ou une sorte d'invitation pour les jeunes hommes, et ça ne fait que renforcer leurs idées à propos des femmes. Ça me frustre. Si j'habitais ici, je serais une femme répudiée et je vivrais dans les montagnes comme une sauvageonne. En plus mon français n'est pas très bon (un euphémisme) donc je ne commande pas la bouffe pour nous parce que ma naïveté pourrait nous valoir d'être surchargés à l'addition. Pas plus que je ne paye pour les autres machins parce que mon apparence et mon accent nous vaudraient d'être surchargés. Donc ce n'est pas une bonne idée pour moi d'initier des bonjours, de parler pour nous, de payyer pour nous, et en tant que femme je ne sais même pas si j'ai une âme. Les musulmans croient que s'ils meurent en martyrs et vont au Paradis, ils seront entourés de miel et de 40 vierges.
Il y une large part de l'Islam qui est magnifique et qui me touche, mais je trouve le sexisme insupportable. Les jeunes filles ont l'air si heureuse et si expressives, mais tellement de femmes mariées vieillissent si vite. Du moins à ce que je vois...
J'ai demandé à Lorenz s'il pouvait penser à une situation qui serait analogue pour un homme. N'importe quelle situation où un homme pourrait vivre ce qu'une femme vit dans une telle société. Nous n'avons pas pu en trouver une seule puisqu'il n'y a aucune religion importante (même pas le Boudhisme) ou un seul pays sur la planète où les femmes sont considérés comme vraiment égales ou "supérieures" aux hommes. Nulle part. Je suis intéréssée, d'une certaine manière, de voir comment vivre dans cet environement m'affectera dans les mois à venire. Je commence à ressentir un puissant sexisme renversé envers les hommes qui ont le "mauvais oeil". Si ça sonne dur, rappelez-vous, je n'ai jamais été dans un pays du tiers-monde avant l'année dernière, jamais été en culture musulmane, et je suis plutôt sensible à l'oppression et au maltraitement des animaux et des femmes. Je suis frappée par la surface des appparences et je réagit fortement. Avec le temps qui passe, des couches seront pelées et je suis curieuse de voir ce que je pourrais y trouver.
A part ça, chaque personne que nous rencontrons en Algérie a été extrêmement gentille et heureuse de nous recevoir. Une hospitalité vraiment naturelle. Et pour les gosses, je suis toujours intéréssée d'intéragir avec eux. J'ai rencontré ces garçons qui faisaient des courses de voitures construites en bouteilles de détergent, fil de fer et autres objets trouvés


Une vision assez courante étant donné que la plupart des gamins n'ont jamais reçu un jouet acheté en magasin.
Enfin, après que nous ayions terminé nos discussions sur les 2 sexes, Pierre et moi sommes allés au cimetière. Une coïncidence?
J'ai interviewé des gens sur la religion et les cérémonies autour de la mort, et photographié des tombes dans les cimetières. C'est affligeant le nombre de tombes d'enfants. Ça fait voir la vie avec une autre paire de lunettes.

Une tombe d'enfant, 30 centimètres




un cimetière avec un gateau à la vanille au milieu

To send your private comments by email: click here
Pour envoyer vos commentaires privés par email: cliquez ici