Wednesday - March 17, 2004

Patagonia on the rocks

Looking for a cocktail to break the ice?
A la recherche d'un cocktail pour briser la glace?

The Glaciers look like lost ghosts singing to the frigid air. The ice cracks, melts and explodes constantly with the heartbreaking call of change which terrifies us all. There are colors here in the water and in the sky that I have never seen in my life. When we first come upon the ice mass, my mind wants to reject that this is real. I feel like it is a set from City of Lost Children or Narnia. The glacier is one of the most awesome things I have ever seen - a fairy tale.


The Parque De Glacieres is near Calafate, an over the top tourist town that we camp in. We also stay 10 days in a very remote mountain village called El Chalten, home of Mt Fitz Roy which all climbers know and hope to climb. Here you will find alpinists, environmentalists, gaucho cowboys, and an ecclectic smattering of hodge poggers. Horses run wild around the town, and dust and wind storms are always about. Here there seems to be no difference between age and sexes and everything else we foolishly preoccupy ourselves with in the material world. I am in heaven with my 4 layers of warm on, crisp air and visual breathe. I am in better shape now and at a lower weight than I have been the whole trip, and I think it is from tensing my muscles 24 hrs a day from the cold. I love the weather and I feel at home, I don't know about my skinny beau hunk though.



We have traveled 3000 miles in Argentina so far. From here we head to Chili, perhaps the rainforests of Brazil, Bolivia and Peru. It is storming like crazy tonight, it is 4:30 am. The dogs howl and my boyfriend snores.

Les glaciers ont l'air de fantômes perdus qui hululent dans l'air glacial. La glace craque, fond et explose en permanence dans l'appel inéluctable à changer qui nous fend le coeur et nous terrifie tous. Il y a ici des couleurs dans l'eau et dans le ciel que je n'ai jamais vues ailleurs. Quand nous tombons pour la première fois face à la masse de glace, mon esprit ne veut pas admettre que c'est réel. Je me sens comme dans un décor de la Cité des Enfants Perdus, ou de Narnia. Le glacier est une des choses les plus magnifiques que j'ai vues - un comte de fées.


Le "Parque de Glacieres" est proche de Calafate, une ville bien trop touristique où nous campons. Nous restons aussi une dizaine de jours dans un village de montagne bien isolé appelé El Chaltèn, au pied du Mont Fitz Roy que tous les grimpeurs connaissent et espère gravir. Ici, vous pouvez trouver alpinistes, environnementalistes, gauchos à cheval, et un assemblage éclectique de routards. Les chevaux se baladent librement en ville, et les tornades de vent et de poussière ne sont jamais loin. Ici, il semble n'y avoir aucune barrière entre âges et sexes et tout ce qui nous préoccupe dans le monde matérialiste. Je suis aux anges avec mes 4 couches de vêtements chauds, l'air vif, et la buée qui se forme quand on respire. Je suis en meilleure forme ici, et à un poids plus bas que je n'ai été de tout le voyage, et je pense que ça vient de la constante tension de mes muscles à cause du froid. J'adore le climat et je me sens à la maison. Je ne sais pas s'il en est de même de mon maigre beau hunk.



Nous avons parcouru 4500 kilomètres jusqu'à maintenant. D'ici, nous nous dirigerons vers le Chili, peut-être la jungle du Brésil, la Bolivie et le Pérou. Il y a un orage terrible ce soir, il est 4 heures 30 du matin. Les chiens hurlent et mon copain ronfle.

To send your private comments by email: click here
Pour envoyer vos commentaires privés par email: cliquez ici