A collection of good words...
Une collection de bons mots...

Home sweet home! We had forgotten how friendly and amusing are people in America. We got four quotes on our first two days!
Que c'est bon d'être chez soi! Nous avions oublié comme les gens sont sympas et amusants aux Etats-Unis. Nous avons récolté quatre bons mots dès les premiers jours!

"Listen to him! He speaks just like the Pink Panther!"
The customs officer, pointing to Pierre. (Miami, Florida)
"Écoutez-le! Il parle comme la Panthère Rose!"
L'officier de la police des frontières, pointant Pierre (En version originale, l'acteur Peter Sellers qui joue la Panthère Rose a un superbe accent français). (Miami, Florida)

"You're in Miami and you don't speak Spanish!?"
The secretary at the customs clearance company. (Miami, Florida)
"Vous êtes à Miami et vous ne parlez pas l'espagnol!?"
La secrétaire à l'agence d'importation. (Miami, Florida)

"If I suspected you guys had drugs, I would search you!"
The customs officer at the port, talking about our 5 cubic-meters and 750 kilos box containing the two motorcycles. (Miami, Florida)
"Si je suspectais que vous aviez de la drogue, je vous fouillerai!"
L'officier des douanes au port, parlant de notre caisse de 5 mètres-cube et 750 kilos contenant les deux motos. (Miami, Florida)

[Vendor] - Are you French by any chance, Sir?
[Pierre] - Er... Around here, I could get killed for saying the truth, you know. But look, I've got a secret weapon [showing his American passport] and I'm going to vote!
[Vendor] - Any little bit will help, Sir!
A Black vendor at the Gap store. (Miami, Florida)
[Vendeur] - Seriez-vous Français par hasard, Monsieur?
[Pierre] - Euh... Par ici, je pourrais me faire tuer si je disais la vérité, vous savez. Mais regardez, j'ai une arme secrète [en montrant son passeport américain] et j'ai bien l'intention de voter!
[Vendeur] - Toute aide sera la bienvenue, Monsieur!
Un vendeur noir au magasin Gap. (Miami, Florida)


Then here is what we collected on the road...
Ensuite, voici ce que nous avons glané sur la route...

[Redneck] - We have to democratize them, we have to christianize them...
[Dwight] - ...or we have to kill them.
[Redneck] - Right!
A not-so-serious redneck, raising roosters for cock-fights, talking about the Arabs (Alabama, USA)
[Beauf] - Nous devons les christianiser, nous devons les démocratiser...
[Dwight] - ...ou bien nous devons les tuer.
[Beauf] - Ouais!
Un beauf pas si sérieux que ça, éleveur de coqs de combat, parlant des Arabes (Alabama, USA)

"Love many, trust few, and always paddle your own canoe."
A sound advice from a loopy young woman from Mississipi (New Orleans, Louisiana)
"Aime beaucoup, ne fais confiance qu'à peu, et ne rame jamais que ta propre barque."
Un conseil plein d'usage de la part d'une patronne d'hôtel à qui on ne la refait pas [ça sonne bien mieux en version originale] (Nouvelle-Orléans, Louisiane)

"I always considered myself French: my mom's French, my dad's family came from France in the 1700s. I can't wait to go home, I hate these Americans!"
A cheerful guy driving a horse carriage, talking in a beautiful Southern accent (New Orleans, Louisiana)
"Je me suis toujours considéré Français: ma mère est Française, la famille de mon père est venue de France au 18ème siècle. Je veux rentrer au pays, je hais ces Américains!."
Un cocher plein d'humour s'exprimant en anglais avec un superbe accent de Louisiane (Nouvelle-Orléans, Louisiane)

"Many folks give God some credit. Few give him cash."
A sign in front of a church (Alabama, USA)
"Beaucoup de gens donnent à Dieu un certain crédit. Peu lui donnent du cash."
Un signe devant une église (Alabama, USA)

"Now is the time to invest in eternity."
Another sign in front of another church, imitating the message of many bank commercials (Texas, USA)
"C'est maintenant le moment d'investir dans l'éternité."
Un autre signe devant une autre église, imitant le message de campagnes publicitaires de nombre de banques (Texas, USA)

"Ouch! There is no way I could have done it for 2 years!"
Dwight, Merritt's dad, unpacking his bags at the end of a very long day of riding (Teluca, Mexico)
"Ouille! Jamais j'aurais pu faire ça pendant 2 ans!"
Dwight, le père de Merritt, déchargeant ses bagages à la fin d'une très longue journée de moto (Teluca, Mexique).

[Tourists from Europe] - When we were in America, everybody warned us that Mexico is full of "bandidos" and corrupt "federales".
[Mexican] - Yeah, that's what we tell them so they won't come down here.
Well-known dialog in Mexico (Zacatecas, Mexico)
[Touristes européens] - Quand nous étions aux Etats-Unis, tout le monde nous disait que le Mexique était plein de "bandidos" et de "federales" corrompus.
[Mexicain] - Oui, c'est ce que nous leur racontons pour qu'ils ne descendent pas ici.
Dialogue bien connu au Mexique (Zacatecas, Mexique)

"Look, they leave it all falling in ruins here. It's to be wondered what they do with all the money they collect at the entrance."
A tourist visiting Chichen-Itza, the most impressive Maya city, who did not grasp the monumental restoration effort that had been going on over the site for dozens of years (Chichen-Itza, Mexique)
"T'as vu ça? Ils laissent tout s'écrouler en ruines ici. C'est vraiment à se demander ce qu'il font avec tout l'argent qu'ils collectent à l'entrée."
Une touriste visitant Chichen-Itza, la plus impressionnante cité Maya, ne réalisant pas l'effort monumental de restauration entrepris sur le site depuis des dizaines d'années (Chichen-Itza, Mexique)

"Thirty pesos? How much is that in dollars?!"
Question angrily asked by an American tourist at a small store in Baja California (Mexico), in English, before she dropped a handful of US dollars on the counter in front of a confused clerk, and left... Imagine the same scene in America with a Mexican tourist speaking Spanish at a store and paying in pesos!
"Trente pesos? Ça fait combien en dollars?!"
Question posée d'un air méchant par une touriste Américaine dans un petit magasin de Baja California au Mexique, en Anglais, avant qu'elle ne jette une poignée de dollars sur le comptoir devant une caissière perplexe, et s'en aille... Imaginez la même scène en Amérique avec un touriste Mexicain parlant Espagnol dans un magasin et payant en pesos!

"I've been on the road for 6 years, since my husband died, but I thinking about stopping because you don't really make friends when you travel all the time."
A Canadian lady living in a huge trailer (Yellowstone National Park, Wyoming)
"Ça fait 6 ans que je suis sur la route, depuis que mon mari est mort, mais je pense à arrêter parce qu'on ne se fait pas vraiment d'amis quand on voyage tout le temps."
Une dame Canadienne qui vit dans un énorme camping-car (Parc National de Yellowstone, Wyoming)

"You have an open relationship? How interesting! Give me your email, I'd love to do a podcast with you!"
Very "Wired" dialog overheard on the Playa (Burning Man Festival, Nevada)
"Vous avez un mariage ouvert? Comme c'est intéressant! Donnez-moi votre email, j'adorerais faire un podcast avec vous!"
Dialogue très branché entendu sur la Playa (Festival de Burning Man, Nevada)

"I usually don't say this because some people get very angry but, you know, we all come from Africa."
A lady at a souvenir store along the road in the desert (Indian Springs, Nevada)
"D'habitude j'évite de dire ça parce qu'il y a des gens que ça met vraiment en colère mais, vous savez, nous avons tous des racines africaines."
Une dame à un magasin de souvenirs le long de la route dans le désert (Indian Springs, Nevada)

"Hey Barbie!, you nigger!, are you home yet?!"
A black neighbour coming back home at 2am, shouting in the street to call his wife (San Francisco, California)
"Eh Barbie!, espèce de nègre!, t'es à la maison au moins?!"
Un voisin noir revenant chez lui à 2 heures du matin, hurlant dans la rue pour appeler sa femme (San Francisco, Californie)

"They eat really healthy, they're not like real Americans."
Two Swiss travellers coming back from dinner, invited by some friends in town (San Francisco, California)
"Ils font vraiment attention à ce qu'ils mangent, ils ne sont pas comme de vrais Américains."
Deux voyageurs Suisses revenant de dîner, invités par des amis en ville (San Francisco, Californie)